Work

Play

Ce qui est important est de rentrer chez soi

Je suis passionné de voyages. Je suis aussi passionné par mon métier, mon entreprise et tout ce que je peux faire pour devenir un meilleur gestionnaire. Les voyages chez Locomotive, ça a toujours été important. On est souvent partis entre partenaires à nos débuts, on s’est vite rendu compte que la découverte, l’ouverture permettent vraiment de décrocher. Aussi parce que pour une entreprise qui démarre, du temps libre coûte moins cher que des gros salaires.

Avant le départ, c’est le chaos

Partir, quitter physiquement le cadre de son travail, ça te met en stress. C’est une épreuve mais qui se prépare. Il faut faire tous les suivis possibles, rédiger des status report pour la Terre entière, être sur qu’au moment où tu franchis la porte, tu peux enclencher le mode voyage l’esprit tranquille. C’est aussi un bel exercice pour un gestionnaire d’accepter cette perte de contrôle momentanée: l’entreprise va continuer à rouler pendant ton absence.

Après c’est dans la tête

À la base je trouve ça tough de m’éloigner de ma routine... car je l’aime! J’aime ce que je fais dans la vie, j’aime mon travail donc je ressens un manque assez rapidement. Ici ou ailleurs, l’entrepreneur n’arrête jamais de penser. Se permettre de prendre du recul, c’est une chance de revenir plus fort, avec des solutions et des idées fraîches.

Ça permet surtout de répondre à la question qui nous tient le plus à coeur chez Locomotive: a t-on été irréprochables dernièrement? J'aime revenir en arrière. Me questionner.

Cette notion est capitale car nos relations de partenaires ont des répercussions sur toute l’entreprise. Les moments de solitude offerts dans les voyages permettent de se faire une tête là-dessus. On est certainement des entrepreneurs moins stressés qu’à une certaine époque, mais il y a toujours un moyen de s’améliorer encore.

Ce reboot que je trouve nécessaire à titre personnel, parce que les expériences et les rencontres inattendues font de nous de meilleures personnes, je suis bien heureux qu’on ait pu le partager à l’interne.